Chroniques·Coups de Cœur

Scorpi _ Roxane Dambre

 

 

Résumé:

Un soir d’orage, Charlotte découvre un petit garçon blotti au pied de son immeuble, ses cheveux sombres dégoulinant, son T-shirt plaqué par la pluie. Elle lui propose de s’abriter chez elle. Là, l’enfant lui tient des propos ahurissants : ses parents et son grand-frère sont des « créatures de l’ombre », des tueurs à gages aux pouvoirs surnaturels, baptisés les Scorpi. Lui-même, Élias, est en apprentissage.

La jeune femme n’en croit d’abord pas un mot. Mais, bientôt, elle découvre dans son salon un grand brun aux yeux bleu azur : Adam, le frère aîné d’Élias, vient d’entrer dans sa vie, et celle-ci va tourner à la cavalcade. Comment réagir quand on a vingt-trois ans, qu’on est seule et plutôt pacifique, et qu’on tombe amoureuse d’un tueur à gages qui n’est même pas humain ?

Mon avis :

Ma cousine m’avait dit : « Lis Scorpi ! Tu vas voir, c’est génial. C’est léger, drôle et mignon comme tout. Tu vas adorer. »

Elle a eu raison ! J’ai adoré l’univers de Scorpi. C’était excellent. Les personnages sont magiques : Elias, Adam, l’inspecteur Balard, Charlotte… il n’y en a pas un pour rattraper l’autre. Ils sont tous complètement délurés.
Charlotte se retrouve propulsée dans le monde des Scorpi sans comprendre ce qui lui arrive. Tout est un enchaînement de situations cocasses et de coups de chance qui la propulse presque au rang d’héroïne des Marcheurs d’Ombres alors qu’elle ne fait jamais rien de particulier et à même des réactions un peu idiotes des fois. Mais les quiproquos et péripéties s’enchaînent de manière à ce qu’elle se retrouve au centre de l’histoire sans jamais le vouloir !
Tout est vraiment joué sur le comique de situation et Roxane Dambre manie son univers avec brio.
Le petit Elias est absolument génial. Et que dire de son grand-frère, Adam ? De manière générale, toute la famille est barge. Le Père, la belle-mère,les fils, les employés de maison… c’est grandiose !

Amateurs de fantastique et de romance légère sans prise de tête, foncez !

Extraits : 

– Comment tu t’appelles ? tentais-je encore. Pas de réponse. Ce n’était pas gagné…
– Moi c’est Charlotte.
Son visage s’anima soudain et il me considéra avec un intérêt nouveau. Forcément. Il avait l’âge pour me faire des blagues à base de fraises, lui!
– Charlotte?
– Oui.
– Comme la plus célèbre meurtrière de ce pays?
Hein?
– Charlotte Corday, insista-t-il devant mes yeux ronds, celle qui a assassiné Marat dans sa baignoire.
Il sortait d’où ce môme?

 

– Adam, tu devrais épouser Charlotte.
Stop. Minute. Qui devait faire quoi?
Adam avait aussi ouvert rond ses yeux si incroyablement semblables à ceux d’Elias.
– Elle a 23 ans, juste 2 ans de moins que toi, et pas de fiancé, poursuivait ce dernier avec le plus grand sérieux, et il faut qu’elle fasse des enfants vite avant d’être trop vieille.
– Hein? m’insurgeai-je.
– Et puis elle sera une super maman. Elle sait cuisiner des tas de trucs vraiment bons. Sans les faire bouillir. Et elle fait des bisous sur le front.
Adam se releva pour m’étudier plus attentivement. Non mais il ne prenait pas au sérieux cette idée saugrenue, quand même!
Il se tourna à nouveau vers son cadet emballé dans ses serviettes.
– Tu es sûr? demanda-t-il simplement.
– Oui.
Comment ça? Et moi? On ne me demandait pas mon avis, à moi?
Adam hocha la tête.
– Très bien, déclara-t-il. Je dois partir vers 17h…
Tant mieux! Et qu’il ne revienne pas! J’avais deux mots à dire à Elias!
– … pour préparer un boulot demain…
Oh misère… Je ne voulais rien savoir de ce boulot.
– … Mais on peut faire ça maintenant.
Je faillis m’étrangler.
– On peut faire quoi? articulai-je péniblement.
Il esquissa une moue désapprobatrice.
– Se marier. Tu n’as pas écouté?
L’air me manqua. Mais d’où sortait ce type? Hors de question!
– Mais… Mais non! protestai-je, sidérée.
Adam fronça les sourcils et la pièce me parut soudain glaciale.
– Non? répéta-t-il d’une voix rocailleuse.
La terreur me glaça jusqu’au fond des entrailles. Les paroles de l’inspecteur Balard me revinrent en mémoire « Si jamais vous le croisiez malgré tout, quoi qu’il veuille, surtout, ne le contrariez pas. Vous n’auriez même pas le temps de voir la mort arriver. » Oh non!
– Non mais je voulais dire que ça va trop vite, balbutiai-je, les mains tremblantes.
– Top vite?
– Oui, parce que… Parce que…
Une excuse! Il me fallait une excuse!
– Parce que je ne t’ai pas encore présenté à mes parents!
Complètement pitoyable, mais Adam se gratta la tête, perplexe.
– Ils habitent loin? demanda-t-il. Tu penses qu’on aura le temps de faire l’aller-retour avant 17h?
Elias éclata d’un rire joyeux.
– T’es nul, Adam! s’écria-t-il, ravi. Ce n’est pas comme ça, qu’on fait!
– Ah bon? marmonna son frère, ennuyé. Je ne sais pas, je ne me suis jamais marié.
Encore heureux!
Malgré la contrariété visible d’Adam, la température regagna les 25 degrés digne d’un midi de juin.
– Tu dois d’abord la demander en mariage de façon romantique, expliqua le petit garçon.
– Ca veut dire quoi?
– Que tu dois t’agenouiller et lui offrir une bague.
– Oh… Très bien. C’est facile. Et après? C’est bon?
– Non, après vous êtes fiancés, répondit Elias avec un sérieux à tout épreuve. Il faut rester fiancé un an avant de se marier.
– Un an!
– Oui. C’est écrit dans les magazines sur le mariage idéal. Un an, c’est bien.
Parfait. Je retirais toutes mes critiques au sujet de la lecture des magazines féminins par l’enfant au cours des 2 dernières semaines.
– Et pendant ce temps-là, développait celui-ci, vous vous présentez à vos parents et vous vivez ensemble pour vérifier que vous vous aimez pour de vrai. Et aussi pour voir si vous aimez les mêmes choses, comme les flans de courgettes. Et pour être surs que vous êtes sexuellement compatibles.
Hein?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s