Chroniques

Une Braise Sous la Cendre _ Sabaa Tahir

une-braise-sous-la-cendre,-tome-1-640961.jpg

Résumé :

Laia est une esclave.
Elias est un soldat.
Aucun d’entre eux n’est libre.

Sous l’Empire Martial, la défiance est synonyme de mort. Ceux qui ne dédient pas leur sang et leur corps à l’Empereur risquent l’exécution des personnes qu’ils aiment et la destruction de tout ce qui leur est cher.
C’est dans ce monde brutal, inspiré de la Rome ancienne, que Laia vit avec ses grands-parents et son frère aîné. Sa famille survit comme elle peut dans les allées sombres et pauvres de l’Empire. Ils ne défient pas l’Empire. Ils ont vu ce qui arrive à ceux qui osent le faire.
Mais quand le frère de Laia est arrêté pour trahison, Laia doit prendre une décision. En échange d’aider les rebelles qui ont promis de secourir son frère, elle doit risquer sa propre vie pour jouer les espionne à l’intérieur même de la plus grande académie militaire de l’Empire.
Là-bas, Laia rencontre Elias, le soldat le plus doué de l’école – et secrètement, le plus réticent. Elias ne veut qu’une chose : se libérer de la tyrannie qu’il se doit d’appliquer de par sa formation. Lui et Laia réalisent rapidement que leurs destinées sont étroitement liées, et que leurs choix pourraient bien changer le sort même de l’Empire.

Mon avis :

Un excellent premier tome, mais avec un goût de trop peu.

Si j’ai aimé l’histoire et suis tombée amoureuse d’Elias, j’ai aussi été surprise du déroulement de l’intrigue.
Déjà, nous avons un double point de vu. Chaque chapitre est vu par un des deux personnages principaux : soit Laia, soit Elias. Ça, j’adore. On voit vraiment l’évolution et le ressentit de chacun. Ils ne suivent pas le même parcours et ça rend le tout très intéressant.
Ensuite, Laia et Elias mettent pas mal de temps avant de se rencontrer. Ce qui n’est pas gênant en soit parce que l’écrit de Sabaa Tahir est prenant et que leurs deux histoires diffèrent totalement l’une de l’autre pendant un bon moment. Du coup, on a presque l’impression de lire deux livres différents sur une bonne moitié du bouquin. Mais une fois que leur chemin se croise, c’est l’apothéose. Déjà que le style de l’auteur était addictif, j’en suis devenue accro.

J’ai de suite été séduite par Elias. Grand, beau, fort, tourmenté, avec des envies de rébellion… Le parfait Bookboyfriend !
Ça a été un peu plus dur pour Laia de se faire une place dans mon cœur…  Je l’ai au départ trouvée un peu trop pleurnicheuse, un peu trop pauvre de moi. C’est le personnage d’Hélène que je lui avais préféré. Mais la tendance c’est inversée au fil de l’histoire quand Laia a vraiment commencé à évoluer, à devenir plus autonome là où Hélène restait bien trop campée sur ses positions, sans aller de l’avant.
La fin du livre a achevé le travail et je suis Team Laia à 300% !

Pour résumé, ce livre est un super premier tome, avec une longue période d’introduction, mais sans longueur pour autant. Un peu déroutant de par son déroulement, mais vraiment addictif. Je regrette qu’il faille attendre la fin pour vraiment avoir de l’action, mais quelle fin ! J’ai hâte de lire la suite qui promet d’être très intéressante.

Extraits :

« La peur peut être bonne, Laia. Elle peut te maintenir en vie. Mais ne la laisse pas te contrôler. Ne la laisse pas semer le doute en toi. Lorsque la peur prend le dessus, combats-la avec plus puissant qu’elle : ton esprit. Ton cœur. »

« Je vais te dire ce je dis à chaque esclave qui arrive à Blackcliff : la Résistance a tenté de pénétrer dans l’école un nombre incalculable de fois. Si tu travailles pour elle, si tu contactes ses membres, et même si tu y songes, je le saurai et je t’écraserai. »

« – Je n’ai qu’un seul regret, dis-je. De ne pas m’être tranché la gorge lors de la troisième Épreuve au lieu de tuer des hommes que je connaissais depuis des années.  » Je me lève et m’avance vers elle. « Je ne regrette pas de ne pas avoir tué Laia. Je ne le regretterai jamais. »

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s